Le dispositif d’annonce et l’infirmière de coordination

Le dispositif d’annonce est une mesure du plan Cancer mis en place à la demande des patients lors des Etats Généraux des malades atteints du Cancer organisés par la Ligue contre le Cancer.

Le patient doit bénéficier d’une prise en charge de qualité au moment de l’annonce de sa maladie.

Le dispositif d’annonce prévoit des temps de discussions et d’explications sur la maladie et les traitements et se décompose en 4 points :

  • Temps médical : Annonce du diagnostic et proposition du traitement
  • Temps d’accompagnement : Informer le patient sur ses droits et les associations qui peuvent l’accompagner.
  • Temps de soutien : Proposer des soins de support (par exemple, le kiné, le psychologue, le nutritionniste et tout autre intervenant permettant au patient d’être soulagé).
  • Temps d’articulation avec le médecin traitant.

Lors de la consultation d’annonce, le médecin propose un traitement une fois que le dossier du patient à été examiné lors de la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). Un « programme personnalisé de soins » est alors proposé et permet de connaître la durée théorique du traitement. Bien sur, l’équipe médicale peut le modifier selon la façon dont le patient réagit.

Depuis 2010, les établissements de santé mettent en place les infirmières de coordination. Ce projet se développe de plus en plus afin de faire le lien entre l’équipe médicale et le patient.

Son rôle est d’accompagner le patient, d’organiser les différents rendez vous médicaux, d’assurer le soutien du patient et de répondre à ses questions. Selon les établissements, son rôle peut varier mais il s’articule principalement autour de 4 points : facilitation (37%), évaluation (34%), soutien (15%), information (14%).

D’après un premier bilan en 2012, après 18 mois d’expérimentation, il a été constaté que leur rôle permettait une prise en charge personnalisée avec une vrai dimension sociale et de répondre aux besoins de soins de support. En moyenne une infirmière de coordination gère entre 200 et 250 patients par an.

 

Personnellement, j’ai bénéficié d’une infirmière de coordination et son rôle a été essentiel. Tout d’abord lors de l’annonce car elle a « traduit » les explications de l’hématologue. Quelques jours après l’annonce, elle m’a reçu pour répondre aux questions que je pouvais me poser avant de commencer la chimiothérapie et me rassurer. Elle a également fait le lien entre les différents médecins et a planifié tous les rendez vous. A chacune de mes visites à l’hôpital (y compris lors des chimiothérapie) elle est passée me voir pour s’assurer que tout allait bien pour moi. J’ai vraiment eu cette sensation de soutien et de confiance et je pense qu’elle m’a beaucoup facilité les choses pendant toute la durée des traitements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :