Journée mondiale des donneurs de sang

Le-don-du-sang-en-chiffres_width1024affiche-don-sang

Aujourd’hui, le 14 Juin, c’est la Journée mondiale des donneurs de sang. C’est l’occasion de faire le point afin de savoir comment fonctionne le don en France, quel est le circuit du sang (du donneur au receveur), qui en bénéficie et quelles sont les conditions à remplir pour être donneur.

 

1.Le circuit du sang

 

En France, le don est un principe éthique inscrit dans le Code de la Santé publique. Ainsi le don du sang ne peut se faire que dans des centres de l’Etablissement Français du Sang (EFS) afin de garantir la traçabilité et la sécurité.

Le don se réparti à 86,6% en don du sang et à 13,4% en don de plasma.

Chaque don est testé et on peut suivre la traçabilité du donneur jusqu’au receveur.

Par contre, le plasma thérapeutique et les médicaments dérivés du sang sont soumis à la libre concurrence. Ainsi ils peuvent venir d’autres pays où les prélèvements peuvent être rémunérés. Ainsi, 40% d’entres eux émanent de l’étranger. Mais pour le receveur, cela ne l’expose pas à plus de risque ; il y a juste un manque de traçabilité. Par contre, pour les personnes qui vendent leur sang, cela peut mettre leur santé en danger car ils risquent de s’affaiblir en fer, en anticorps ou, les facteurs de coagulation peuvent devenir plus sensibles aux infections.

En France, suite au scandale du sang contaminé dans les années 90, un circuit du sang a été mis en place. On compte 1,7 millions de donneurs en France. 3 millions de dons ont permis de traiter plus d’1 million de patients (dont la moitié avec des médicaments dérivés du sang).

Lorsqu’on fait un don, il est systématiquement mis en quarantaine en attendant les résultats puis, il est filtré pour retirer les globules blancs qui sont les cellules les plus à risque de contenir des microbes.

Les 30 premiers ml prélevés serviront aux dépistages : vérification du groupe sanguin et contrôles infectieux. En plus des contrôles infectieux systématiques (VIH, Hépatites, Syphilis, etc.), il peut y avoir des dépistages supplémentaires (paludisme) décidés lors du questionnaire médical, si il y a eu des voyages récents. Si les résultats du dépistage sont positifs, les poches sont détruites. Sinon, elles sont envoyées vers les hôpitaux.

 

2. Qui bénéficie des dons ?

 

Les transfusions ont lieu dans différents cas :

  • Dans 12% pour les urgences vitales et 32% pour les urgences relatives.
  • 80% pour des besoins en globules rouges
  • 46% pour des maladies du sang ou des cancers
  • 34% dans le cadre d’interventions chirurgicales.

 

L’âge moyen des transfusés est de 65 ans.

 

3. Quelles sont les conditions pour donner son sang ?

 

Pour pouvoir donner son sang, il faut remplir certains critères :

  • Avoir entre 18 et 70 ans
  • Peser plus de 50 Kg
  • Ne jamais avoir eu une greffe d’organe ou une transfusion (globules rouges, plaquettes, plasma)
  • Ne pas être anémié
  • Ne pas être enceinte ou avoir accouché depuis plus de 6 mois
  • Ne pas avoir subit d’endoscopie ou d’opération depuis 4 mois
  • Ne pas avoir fait de piercing ou de tatouage les 4 derniers mois
  • Ne pas avoir fait de voyage les 4 derniers mois.

 

Un questionnaire médical permet de s’assurer que les personnes remplissent ces critères.

Il faut savoir qu’actuellement 10 000 dons / jour sont nécessaires.

 

Pour plus d’informations, consultez le site : https://dondesang.efs.sante.fr/

 

Sources : www.santemagazine.fr

www.dondesang.efs.sante.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :