Ma 2nd Skin Masterclass La Roche Posay

En ce vendredi 21 Septembre 2018, j’ai assisté à ma seconde Skin Masterclass de La Roche Posay.

Comme toujours, l’endroit choisit pour la journée était sublime. Nous étions au « Woom » à Paris 10. Cet endroit est assez surprenant surtout quand on connait le quartier (à côté de l’Hôpital Saint Louis). Lorsqu’on franchit la porte d’entrée, on se retrouve dans une maison avec une immense verrière et surtout un jardin, véritable écrin de verdure en plein cœur de Paris, avec sa fresque colorée. Toute la maison est remplie de plantes qui donnent une bouffée d’oxygène !

Comme d’habitude, nous avons retrouvée toute l’équipe …. Celle de La Roche Posay (bien sûr) et de Comm’Santé (qui organise tout), les cameramen et preneurs de sons de chez Coprod (oui oui, on est filmées en permanence), notre photographe attitrée Sandra Sanji et le traiteur Chicken Bacon Lettuce. Et puis, bien sur j’ai retrouvé mes copines Marine , Julie, CindyCharlotte (pour le déjeuner), Mumu, Amandine, Séverine, Olivia, GwennOli et Lili. Et puis, nous avions des invitées Mélanie, Fanny, Noémie, Dune, JulieMélanie et Sophie.
Oui, je sais vous vous dites 2 Noémie, 2 Julie, 2 Mélanie, c’est le bordel. LOL.
Bref, comme toujours on était hyper contente de se voir et de partager cette journée ensemble.

20180921_104035.jpg

Le programme était très chargé et la journée très studieuse (si si les apparences sont trompeuses).
Donc, après un petit déjeuner et un bon café, nous voilà installées dans les canapés pour commencer cette journée dont la thématique était Les soins de support pendant les traitements du cancer.

 

10h – 12 h30 : Ma Peau pendant un cancer avec Jean-Paul notre expert Dermatologue

20180921_105753_edited

♦ Sécheresse cutanée
C’est un phénomène inévitable durant les traitements. Il est donc important de faire de la prévention dès l’annonce du diagnostic.
Il y a des règles simples à respecter : le temps de toilette et la température de l’eau. Prendre un bain très chaud pendant 1h est donc à proscrire car il pourrait provoquer des démangeaisons et irriter votre peau.
On a tendance à vouloir utiliser du savon de Marseille ou d’Alep qui sont considéré comme sain mais c’est une erreur. Il faut que le PH soit le plus neutre possible (proche de 5) et éviter les parfums.
On utilise donc une huile lavante ou un gel surgras.
Le Syndet est un détergeant synthétique. Il permet un nettoyage tout en douceur.
A noter que ce produit mousse très peu (et c’est normal), il suffit donc d’une petite quantité pour se laver.
Bien sûr on se sèche délicatement ; dans l’idéal on tamponne avec une serviette douce et moelleuse afin de ne pas agresser la peau d’avantage. Ensuite on hydrate encore la peau avec une crème adaptée.
On ne fait pas de gommage durant les traitements car c’est trop agressif pour la peau.
En ce qui concerne les vêtements, on privilégie ceux qui sont confortables (pas trop serrés) et des matières douces (pas trop de synthétique). Je vous invite d’ailleurs à aller voir la boutique en ligne de Dune qui propose des vêtements de Yoga http://www.yogasearcher.com/fr/

Attention, les produits parfumés, pouvant contenir de l’alcool, à l’effet asséchant et irritant, ou aux huiles essentielles sont à éviter durant les traitements.

♦ Les ongles
On pense aussi à bien hydrater les mains et les pieds. C’est important ! Mais, il faut que cela reste un moment agréable et non une corvée.
Afin de s’assurer d’une bonne hygiène à ce niveau-là, faire un soin manicure-pédicure avant si c’est possible.

En ce qui concerne les ongles, il est préférable de les avoir courts et de les limer plutôt que de les couper. L’ongle est composé à 10% d’eau ; il faut donc bien l’hydrater et le protéger de toutes agressions. On fera donc particulièrement attention au ménage, vaisselle, jardinage : portez des gants !
Bien évidement (est-ce la peine de le préciser ?), on ne se ronge pas les ongles, on n’arrache pas les petites peaux, on ne coupe pas les cuticules.
La plupart des chimios sont photosensibles ➜ Il faut donc les protéger de la lumière.
On utilise donc un vernis au silicium avec un anti-UV. La règle c’est 4 couches (1 couche de protecteur + 2 couches de vernis + 1 couche de top Coat). En général il dure 1 semaine / 10 jours. Il ne faut pas changer de vernis trop souvent car ce n’est pas bon pour l’ongle. On pense donc à protéger au maximum son vernis. Et bien sûr, on utilise un dissolvant doux sans acétone quand le vernis est abimé.
→ Astuce : l’idéal est d’appliquer son vernis la veille de la chimio afin que les ongles soient bien protégés.
Le Silicium a pour vertu de fortifier l’ongle mais sans le durcir. Attention, cette nuance est importante et on n’utilise donc surtout pas de durcisseur !
Le filtre UV est contenu dans tous les vernis de la gamme La Roche Posay y compris dans les couleurs claires et transparents. Cela permet notamment aux hommes de pouvoir protéger leurs ongles en toute discrétion…
Si l’ongle tombe (malgré tout), et qu’il est à vif, mettre du baume protecteur et porter des gants pour le protéger jusqu’à la repousse.

♦ Les cheveux
Lors de la repousse on s’interroge sur le choix du shampooing à utiliser… On privilégie un shampooing doux.
Attention, un shampooing pour bébé n’est pas un shampooing doux ! Les shampooings à l’huile de ricin n’ont pas de réel intérêt (la quantité d’huile de ricin est extrêmement minime). De plus, jusqu’à présent, aucune étude ne permet de prouver l’efficacité de l’huile de ricin sur la repousse. Cependant, ce n’est pas toxique pour le corps (y compris avec les traitements) et ça fortifie les cheveux.
Les piqures de bépanthène-biotine sont également déconseillées.
Par contre, on peut prendre des compléments alimentaires. Attention, avec les lymphomes, les médecins n’autorisent généralement pas tout ce qui est à base de levure ! Demandez donc l’avis de votre médecin avant d’en prendre.
Il n’est pas utile de raser à nouveau lorsque les cheveux repoussent (contrairement à certaines idées reçues) cependant, les couper permet de les fortifier. Si l’alopécie persiste après les traitements, il est utile de consulter.
Dans le cas des femmes sous hormonothérapie (cancers hormonodépendants), cela peut avoir une incidence sur la repousse et donc ralentir le processus.
Pour les femmes ayant perdu les cils et qui souhaitent utiliser le Revitalash (mascara – soin qui embellit les cils), il ne faut pas l’utiliser pendant les chimios.

♦ Les cicatrices
Il faut s’en occuper !
Il faut masser la cicatrice avec un baume cicatrisant. On commence à la toucher quand il n’y a plus les fils. On y va doucement et progressivement sans insister ; si on a mal, on arrête car ce n’est pas le but. Si la cicatrice est dure, on fait un palper-rouler pour l’assouplir.
→ Astuce : Si on a du mal à toucher sa cicatrice, on peut commencer par la masser à travers un tee-shirt par exemple afin de s’habituer à la sensation et y aller par étape. Si même ça c’est compliqué (ça arrive) on demande à son médecin des séances chez le kiné pour qu’il la masse (surtout pour les grosses cicatrices).
L’exposition au soleil est interdite les 2 premières années ; on utilise donc une protection écran total (indice 50). Après on reste vigilant quand même….
Les cicatrices peuvent évoluer pendant les 2 premières années. Si elle est fibreuse, elle peut donc s’améliorer avec le temps. L’acide Hyaluronique peut être injecté pour améliorer une cicatrice en « creux » mais, cela a un coût et il faudra recommencer l’opération tous les 6 mois… Le laser rendra une cicatrice moins rouge mais c’est tout.

♦ Le syndrome main-pied
Il se caractérise par des rougeurs, la peau qui pèle, des fissures qui apparaissent.
→ Astuce : Il est recommandé de consulter un pédicure afin d’avoir des pieds nickels pour limiter les soucis. Portez des chaussures confortables.
Vous pouvez demander à votre médecin des crèmes à base de corticoïdes si les crèmes classiques ne fonctionnent pas.
→ La petite astuce de Jean – Paul : Découper dans du papier bulle des semelles à glisser dans vos chaussures (dites-moi si ça fonctionne…)

♦ Réaction cutanée type acné
Une réaction cutanée type rosacée qui brule avec des boutons est très fréquent lors des chimio puisqu’elle touche 70% des patients. Cette réaction désagréable est tout de même le signe que le protocole fonctionne !
Il faut bien hydrater la peau avec un hydratant pour peau acnéique comme par exemple Effaclar H (hydratant compensateur).

12h30-14h00 : Pause déjeuner

IMG_20180922_184317_492

 

14h00 – 15h30 : Les brulures suite aux traitements du cancer avec Sophie – Chirurgien expert en grands brulés et Jean Paul – Expert Dermatologue.

20180921_143532

Cette thématique a été abordée avec Julie allias « Douze Février » qui a l’âge de 16 ans, suite à un accident a été brulée sur 40% de son corps. Cette petite nana est juste incroyable ! Je pense que c’était la plus jeune d’entres nous mais elle fait preuve d’une telle positivité et rage de vivre que c’en est contagieux !

20180921_151227

Lorsqu’on parle de brulure, il faut bien faire la différente entre :
– 1er degré : coup de soleil
– 2ème degré : brulure profonde (on peut envisager une greffe)
– 3ème degré : peau cartonnée, froide au toucher, de couleur marron / blanche.

Lorsqu’on a des brulures profondes, cela augmente le risque de cancer de la peau. Il est donc important de bien les protéger. La 1ère année, les cicatrices vont se pigmenter ; il faut donc les couvrir avec des vêtements ou des pansements. De façon générale, durant les 2 premières années, il faut protéger ces cicatrices par une protection solaire indice 50 à renouveler toutes les 2 heures.

♦ Greffe de peau
Lorsqu’une greffe de peau est envisagée, on peut avoir recours à un système de ballon expandeur qu’on met sous la peau afin de créer un excédent de peau et pouvoir pratiquer une greffe.
Le tabac (d’une façon générale) ne favorise pas la cicatrisation car il joue sur les vaisseaux de la peau. Il est donc recommandé d’arrêter de fumer 6 mois avant afin de limiter les problèmes de cicatrisation.
On peut également avoir recours à un derme artificiel (origine bovine généralement) qui donne une meilleure souplesse à la peau.
Pour les grands brulés, on peut utiliser de la peau de « cadavre ». Tout comme on prélève les organes lors du décès, on prélève la peau. Elle a alors un rôle de pansement car elle sera automatiquement rejetée au bout de 3 semaines. Cela permet juste d’aider à la cicatrisation et au renouvellement des cellules.
Il faut noter que si plus de 80% de la surface du corps est brulé, le taux de mortalité est alors assez important.
Dans certains cas, on peut faire des cultures cellulaires. Cela consiste à prélever des morceaux de peau qu’on met en culture au labo et qui vont donner des petits morceaux de peau. La qualité de ces cultures n’est pas terrible….
On peut mettre une crème cicatrisante dès la fin des petites plaies, quand les cicatrices sont refermées. On évite l’alcool et le parfum (le parfum synthétique est mieux toléré).
Les brulures détruisent les terminaisons nerveuses au niveau de la peau. Cela peut donc parfois entrainer des troubles de la sensibilité. Il faut alors toucher la brulure afin de rééduquer le cerveau et restaurer la sensation.
Les cicatrices chéloïdes (=excroissance du derme liée à la formation excessive de collagène) sont plus longues à apparaitre et peuvent avoir un aspect de « chou-fleur ». On peut avoir recours à un traitement par injection de cortisone (tous les 2-3 mois).
Si on prend du poids ou de la masse musculaire, cela peut lisser l’aspect fripé de la brulure.

♦ Protection des cicatrices
Au départ, on protège les cicatrices avec des vêtements et une protection solaire. Au bout de 2 ans, lorsque les cicatrices sont moins blanches et moins inflammatoires, on peut opter pour une protection allégée (mais toujours un indice 50).
Si les cicatrices grattent, on peut porter des vêtements compressifs (pris en charge par la sécurité sociale).
Il faut veiller à bien hydrater la peau. Au début on le fait 3-4 fois par jour puis quand ça va mieux, une fois par jour suffit.
Lorsque les cicatrices sont encore en période inflammatoire, on utilise un savon neutre (genre savon dermato, huiles nettoyantes), sans parfum.
Pour retrouver de la souplesse au niveau de la peau, on peut faire des massages, du kiné, du palper rouler mécanique (fait par une machine).
A noter pour les parisiens, l’institut Dulcenae qui propose des soins pour une clientèle qui ne peut pas être pris en charge par les instituts de beauté classique. Retrouvez toutes les informations https://www.dulcenae.fr/

15h30- 16h00 : Présentation de la Gamme La Roche Posay avec Marion et Cédric

Depuis 2008, La Roche Posay a démarré son projet pour créer une gamme adaptée en oncologie. Aujourd’hui, ses produits remplissent un cahier des charges et sont testés sous chimiothérapie et radiothérapie afin d’être adapté à nos traitements et nos effets secondaires.
Les chimio ayant pour fonction de détruire les cellules, elles détruisent également les cellules de la peau et entrainent donc une sécheresse cutanée chez presque tous les patients.
En ce qui concerne les ingrédients utilisés par La Roche Posay dans la fabrication de ses produits, je ne souhaite pas ouvrir le débat ici. En revanche, en ce qui concerne les nouvelles applications (type Yuca) on ne sait pas sur quels critères ils se basent. Certaines molécules sont utilisées à très petite dose et ne pénètrent pas les couches de l’épiderme ; elles ne présentent donc aucun danger. De plus, la marque est très contrôlée et répond à un cahier des charges très stricte.

♥ Hydratation
La Gamme Lipikar est particulièrement adaptée pour les peaux atopiques.
L’Huile lavante contient un fort taux de gras. Si vous voulez encore plus d’hydratation, la crème lavante contient plus de gras et est donc plus adaptée.
Le Syndet ne contient pas de parfum et est composé de 20% de beurre de Karité et 20% de gras pour permettre une bonne hydratation. De plus, il est anti-grattage, peut s’appliquer sur le crâne (chauve) et convient à toute la famille (dès la naissance).
Pour l’hydratation, le Baume Lipikar est parfait. Il est anti grattage et le petit Stick peut s’emmener partout.

♥ Protection solaire
Souvent les traitements anti-cancéreux augmentent la sensibilité de la peau aux effets du soleil. On risque donc un coup de soleil très intense ! En cas de radiothérapie, il faut être d’autant plus vigilant car des radiodermites chroniques peuvent apparaitre, même plusieurs années après l’arrêt des traitements.
La gamme Anthélios Ultra sous différentes formes (crème, huile, brume, sans parfum, teintée ou non).
Le petit Stick idéal pour protéger ses cicatrices toute la journée. On l’applique horizontalement puis verticalement sur la cicatrice afin de faire comme un pansement. Pensez aussi à protéger votre nez et vos yeux !
On pense à mettre une protection 50 partout surtout quand on est en traitement et même après.
On en met sous son fond de teint (sachant que ceux de La Roche Posay en contiennent) mais, par-dessus sa crème hydratante habituelle.
En ce qui concerne les nano particules présentes dans la crème solaire, la quantité est très minime. De plus, ces nano particules sont là pour rendre la crème blanche et donc ont juste un coté marketing (comme chez les autres marques) mais, elles ne pénètrent pas l’épiderme et sont donc sans danger.

♥ Réparation de la peau
La crème réparatrice Cicaplast est recommandée pour la radiothérapie et la chimiothérapie.
Lorsqu’on va à la radiothérapie il est conseillé d’emmener son brumisateur Eau Thermale et d’en vaporiser immédiatement après la séance. On peut d’ailleurs le conserveur au réfrigérateur pour un effet plus froid et apaisant. Puis, après on peut mettre la crème Cicaplast.
Les radiothérapeutes interdisent l’application de crème avant la séance (dans les 2h qui précèdent) mais après vous pouvez.
Vous pouvez l’appliquer sur tout le corps y compris les lèvres. En couche épaisse, elle pourra également réparer et apaiser les zones abimées.
L’eau thermal contenu dans ces produits aura un effet apaisant sur votre peau. En pratique, vaporiser l’eau thermal et laisser la pénétrer avant de tamponner délicatement l’excédent.
Pour les muqueuses en cas de sécheresse, vous pouvez utiliser Cicaplast lavant.

♥ Protection des ongles
Comme je vous l’ai expliqué précédemment, le silicium contenu dans ces vernis aura un effet fortifiant.
On applique donc une couche de base puis deux couches de vernis et enfin une couche de top coat.

♥ Cuir chevelu
Le shampoing doux  Kerium est adapté dès la repousse des cheveux.
En plus d’avoir des cheveux doux, brillants et souples, il va apaiser le cuir chevelu et diminuer les démangeaisons ou la sensation d’avoir « mal aux cheveux ».

La Roche Posay propose désormais une trousse qui va être disponible dans les hôpitaux (via les socio esthéticiennes) et les pharmacies. La liste sera disponible via le site internet de la Roche Posay.
Cette trousse contient les essentiels pour les traitements :
– Cicaplast Baume B5
– Anthelios Ultra 50+
– Toleriane Ultra
– Lipikar Baume AP+
– Lipikar Huile Lavante

20180922_182422

16h00 – 17h00 : Activité Physique avec Jocelyne

Jocelyne Rolland est kinésithérapeute et à fondée en 2015 Rose Pilate. C’est une gymnastique qui permet de travailler l’ensemble du corps et la respiration. Ainsi cela permet de retrouver une certaine mobilité au niveau des articulations, une force musculaire, tout en y allant doucement et progressivement.
Jocelyne a également créé Avirose.
https://www.sereconstruireendouceur.com/
Nous avons fait une petite initiation avec des exercices à faire au bureau, assis sur une chaise.

Cette journée s’est terminée par une jolie photo de groupe et un petit débrief.

IMG_20180922_002732_961

Je suis ravie de cette journée et j’espère que les sujets abordés vont répondre aux questions que vous vous posez.
Je vous mets aussi quelques photo des « coulisses » de cette journée entres copines….

Un grand merci à toutes les équipes qui ont fait un travail phénoménal durant des mois pour rendre possible cette Masterclass ! Et j’attends avec impatience la prochaine…

Toutes les informations que nous avons eu durant cette journée ne remplacent pas un avis médical. Si vous avez des effets secondaires avec votre traitement, parlez-en avec votre médecin et en cas de doute, consultez un dermatologue. 

2 commentaires sur “Ma 2nd Skin Masterclass La Roche Posay

Ajouter un commentaire

  1. Merci beaucoup pour ces informations.
    Le chapitre cheveux m’a bien aidé sur mon futur, dernière cure jeudi et je ne te cache pas que ma première envie est de retrouver mes cheveux ! Je m’interrogeais sur ceux qu’il me reste…je les rase où pas? Maintenant je sais !
    Sais tu s’ils sont toujours vivants, j’ai du mal à croire qu’avec les doses de chimio reçues ils soient prêt à repousser 😕
    Surprise aussi par la levure de bière non compatible avec le lymphome, sais tu pourquoi ?
    Tu es un super relais 😉😉😉!!!

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton message. Pour la levure de bière et toutes les autres levures, les médecins n’aiment pas car ce sont des organismes vivants et donc risqués avec le lymphome. Est ce que tes cheveux sont toujours vivants? Je ne sais pas… Mais tu vas constater que des l’arrêt des traitements, ils repoussent et surtout après 3 mois. Il faut être patient. Le début c’est long… Mais t’inquiète ça va aller vite. 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :