Quelles options pour faire face à l’alopécie ?

Lors de l’annonce du diagnostic, on doit aussi faire face à celle de l’alopécie. On se pose alors des questions sur les alternatives qu’il existe ainsi que leurs coûts. J’ai donc essayé de faire un petit point sur le sujet afin de vous présenter les différentes possibilités qui s’offrent à vous actuellement ainsi que les aides dont vous pourriez bénéficier si besoin.

 

La perruque :

Le médecin vous remet une ordonnance bizone qui permet de vous faire rembourser par l’assurance maladie. Actuellement, la sécurité sociale prend en charge 125 Euros. Il faut également contacter votre mutuelle afin de savoir si elle couvre ces frais et pour quel montant. Cela vous donnera déjà une idée pour votre budget. Il faut savoir qu’entre 12 et 38 % des mutuelles complémentaires ne les prennent pas en charge.

Si vous choisissez d’acheter une perruque, il est conseillé de l’acheter dans un magasin spécialisé (coiffeur, institut spécialisé, etc). Afin de garantir un service de qualité, une charte de vente doit être visible en magasin. Il faut également que le point de vente soit conventionné afin de pouvoir vous établir une facture et une feuille de soin pour le remboursement. Vous pouvez consulter la liste des points de vente sur www.e-cancer.fr.

Vous pouvez également aller sur des sites spécialisés comme www.oncovia.com, www.turbans-perruques.com, www.comptoir-de-vie.com mais, il est quand même préférable de se déplacer en boutique et de prendre le temps de l’essayer afin de choisir ce qui vous convient le mieux.

Les tarifs des perruques sont très variables : tout dépend de la matière (cheveux synthétiques ou naturels), de la longueur de la coupe, du montage. En moyenne, il faut compter entre 500 et 1000 euros pour des cheveux synthétiques et plus de 1000 euros pour des cheveux naturels. Il faut également penser aux dépenses complémentaires : une perruque s’entretient et se lave comme vos cheveux. Il faut donc prévoir un shampooing spécifique (coût environ 11 Euros).

Selon Oncovia, voici les types de montages des perruques ainsi que les gammes de prix :

*Tresse : ces modèles sont montés entièrement à la machine, moins coûteux que les finitions monofilament, ils permettent de s’offrir une chevelure au rendu naturel à prix raisonnable.

Tarifs compris entre 120 et 200 Euros.

** Semi-Monofilament : montée à la machine et à la main, elle se compose également d’une partie en monofilament au niveau du sommet du crâne ou au niveau de la raie. A cet endroit, le rendu est alors très naturel, à l’image du cuir chevelu.

Tarifs compris entre 110 et 350 Euros.

**** Monofilament : les bonnets des perruques en monofilament disposent d’une partie avant sur tout le dessus du crâne entièrement réalisée en monofilament, le reste étant cousu à la machine. Le monofilament est une imitation très réaliste du cuir chevelu, les cheveux sont implantés individuellement dans une membrane très fine pour un rendu naturel.

Tarifs compris entre 310 et 540 Euros.

***** Confort : les perruques de finition Confort sont entièrement cousues à la main sur du tulle très fin pour un bien être optimal. Cette gamme offre un port très agréable ainsi qu’une chevelure particulièrement naturelle.

Tarifs compris entre 320 et 400 Euros.

****** Deluxe : Cette finition propose un maximum de confort : 100% monofilament et cousu main. Cette qualité reproduit à l’identique le cuir chevelu car les cheveux sont implantés un par un dans un tulle très fin. La légèreté et la douceur de ces modèles sont incomparables et offrent une perruque des plus naturelles.

Tarifs compris entre 340 et 2000 Euros.

À partir de l’adresse <https://www.oncovia.com/blog/expert/confort-perruque/>

D’après les derniers chiffres, l’assurance maladie rembourse environ 30 000 perruques par an dont 94% destinées à des femmes. On estime qu’il y a 120 000 chimios alopéciantes par an dont 72 000 chez les femmes. Mais, il y entre 40 000 et 70 000 perruques vendues par an.

Si le port de la perruque est inconfortable, vous pouvez mettre un sous bonnet (vendu dans les magasins spécialisés). Vous pouvez également mettre la brume pour le cuir chevelu de Même qui est à 88% d’origine naturelle et vendu au tarif de 24,90 Euros sur www.memecosmetics.fr

 

Associations qui peuvent vous aider ou à qui donner :

Il existe des associations qui redonnent une deuxième vie aux perruques. Vous pouvez alors les contacter pour faire une demande si vous en avez besoin. Et vous pouvez également leur donner votre perruque quand vous n’en n’avez plus l’utilité.

 

L’association « Solid’hair » récolte les mèches de cheveux pour les revendre à un perruquier. Elle accorde ensuite des subvention de 300 euros aux femmes qui en ont besoin (voir les conditions sur leur site). Actuellement 900 salons sont partenaires en France ; ils offrent la coupe ou proposent une réduction en échange du don de cheveux. Vous pouvez également envoyer vos mèches directement à l’association. Il y a quelques critères pour pouvoir donner ses cheveux (mèches de plus de 25 cm), je vous invite donc à vérifier les conditions et les recommandations pour l’envoi des mèches sur leur site. www.association-solidhair.fr

En 2 ans, ils ont déjà accordé une centaine de subventions grâce aux dons.

Je leur ai personnellement envoyé mes longs cheveux blonds quand je les ai coupé avant de débuter la chimio.

 

« Je donne ma perruque » récupère les perruques et offre en échange un cadeau de l’exploit aux donatrices. Ces perruques sont ensuite redistribuées.

https://fr-fr.facebook.com/jedonnemaperruque/

 

« SOS Fééminité » est une association basée près de Lyon depuis 2015. Son objectif est la récupération et la redistribution à des femmes en situation de précarité. www.feeminite.com

 

« Les perruques de Joséphine » organisé par www.josephinebeaute.fr redonne une deuxième vie aux perruques en les remettant en état afin de les revendre à un tarif de moins de 40 euros.

 

Vous pouvez aussi contacter votre comité de La Ligue contre le Cancer car certains récupèrent les perruques pour les redistribuer. Vous trouverez leurs coordonnées sur : www.ligue-cancer.net

 

Les Franges :

Vous pouvez aussi opter pour une alternative de la perruque avec les franges. Julie, ancienne fighteuse vient d’ailleurs de lancer « les Franjynes ». Ce sont des franges qu’on glisse sous un foulard ou turban. Ces franges coûtent 45-50 euros et sont prisent en charge par la sécurité sociale. Vous pouvez ainsi changer de look plus souvent. Julie a créée différents types de nouage pour les foulards qu’elle vous montre grâce à des tutos sur son site : www.lesfranjynes.com

images0MFZBQCH

 

Les turbans :

Les bonnets de chimio ou foulards vendus sur les sites spécialisés ou en magasin spécialisés ont des prix très variables. Ils sont parfois assez connoté « cancer » et pas toujours agréables à porter (d’après mon expérience personnelle, ca serre la terre, les coutures grattent et irritent le cuir chevelu etc.) . Aujourd’hui, il y a des alternatives comme les turbans de « Entrenoue » que Fanny, ancienne fighteuse confectionne en France en petites séries. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur son site www.entrenoue.com ou sur l’article : L’interview de Fanny et ses turbans « Entrenoue »

IMG_096888

 

 

Personnellement, je trouve les produits proposés par les anciennes fighteuses très adaptés et à des tarifs très abordables. On voit bien dans la conception qu’elles ont eu les mêmes problématiques que nous lors de la chute des cheveux et leurs produits correspondent parfaitement à nos attentes. De plus, j’aime l’idée de soutenir leur projet car elles se lancent dans une nouvelle aventure après la maladie et je trouve ca super.

Pour ma part, j’ai un peu tout testé puisqu’au départ j’ai acheté une perruque et tout ce qui va avec. Perruque que je n’ai jamais portée….. Je l’avais pourtant choisit avec soin mais le moment venu, je ne me sentais pas à l’aise, cela ne me correspondait pas. J’ai donc opté pour des foulards pour ne pas avoir à affronter le regard des gens et ne pas géner mon entourage. Ce n’est pas toujours agréable mais une fois seule, je n’avais pas de problème à me promener crane nu ni à me regarder dans le miroir. Quand l’été est arrivé, j’ai opté pour des bonnets (pas de chimio) en coton qui tenaient moins chaud et étaient plus confortables. J’ai donc testé une petit peu tout mais je pense surtout que le plus important est d’être à l’aise et de se sentir bien.

 

Sources : www.e-sante.fr

www.sante-guerir.notrefamille.com

 

Un commentaire sur “Quelles options pour faire face à l’alopécie ?

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :