Quelle bonne attitude à avoir avec le soleil ?

L’été est là et le soleil aussi (sauf en ce moment sur la région parisienne…). Le soleil fait du bien à notre corps mais peut aussi avoir des aspects néfastes sur la durée. De plus, quand on a été exposé à de lourds traitements, il est nécessaire de bien se protéger.

Le bronzage n’est rien d’autre que le signe de lésions causées par les UV et représente le système de défense de la peau pour éviter des lésions plus importantes.

La peau des enfants est beaucoup plus fine que celle des adultes et les cellules ne possèdent pas la capacité de réparation pour faire face à des coups de soleil répétés (idem pour les yeux). C’est pour cette raison qu’il faut être très vigilant. Quelle que soit la couleur de peau, les enfants doivent faire l’objet d’une attention particulière jusqu’à l’age de 15 ans. En effet, les coups de soleil durant l’enfance augmentent le risque de cancer de la peau à l’age adulte.

Les crèmes solaires pour enfant ne protègent pas mieux que celles des adultes ; c’est juste du marketing. Ce qui est important c’est l’indice de protection. Il faut donc prendre un indice élevé.

Le soleil a pour conséquence un vieillissement prématuré lorsqu’on s’expose régulièrement et de façon excessive : on observe alors l’apparition de taches brunes ou claires.

Il est recommandé de ne pas s’exposer plus de 10 min le premier jour, puis d’augmenter progressivement le temps d’exposition. On limite ainsi le risque d’attraper un coup de soleil. On bronze moins vite mais le hâle sera plus durable.

On sait que le soleil est bénéfique pour la peau et qu’il nous est nécessaire mais, quelques minutes par jour suffisent à notre peau pour produire la vitamine D qui permet de fixer le calcium et le phosphore.

Et, on reste vigilant, un ciel nuageux ne veut pas dire qu’il n’y a pas de soleil : les UV traversent la couverture nuageuse ! On peut avoir un coup de soleil en Bretagne ! La combinaison nuages + vent = danger car on ne sent pas la brulure arriver…..

En pratique :

  • Evitez le soleil entre 12H et 16H (du déjeuner au goûter en gros). C’est valable aussi bien pour les adultes que pour les enfants.
  • Appliquer de la crème solaire 20 min avant l’exposition puis, répéter l’opération toutes les 2H et après chaque baignade (même si le produit est résistant à l’eau car forcément, on en a perdu en se baignant), idem après l’exercice physique (et donc avoir transpiré). Ne pas oublier certains endroits : dessus des pieds, oreilles, arrière des genoux, cou, etc…
  • Protégez vous en portant des lunettes de soleil, un T-shirt anti-UV ainsi qu’un chapeau ou une casquette (veillez à ce que cela protège bien la tête mais aussi le visage et le cou).
  • Bien choisir sa crème solaire : si on veut une protection pour toute la famille, on choisit un soin protecteur SPF 50+ bien équilibré en UVA et UVB et avec une texture agréable pour en remettre souvent. Bien sur on oublie les monoÏ et autres huiles bronzantes qui ne protègent absolument pas.
  • Il faut appliquer correctement la crème : la quantité est importante. Par exemple, il vaut mieux mettre un indice 30 en couche épaisse qu’un indice 50 en fine couche !

En pratique il faut 2mg / cm2 ! Et généralement on en met beaucoup moins. Pour se faire une idée, cela signifie qu’il faut l’équivalent de 12 cuillères à café de crème solaire pour le corps et 1 cuillère à café pour le visage.

Pour vous rendre compte de la présence des UV, vous pouvez, comme moi, porter le bracelet détecteur d’UV offert par mon Comité de la Ligue contre le Cancer.

dav
dav

 

Voir également l’article : Le cancer de la peau

Bien évidemment, quand on est en traitement ou qu’on a fini depuis peu, il y a d’autres précautions à prendre.

Les traitements sont photosensibilisants mais, d’autres médicaments le sont également.

Les produits photosensibilisants rendent la peau plus sensible au soleil et provoquent des rougeurs, des boutons et des démangeaisons.

Les médicaments type anti-inflammatoires, non stéroïdiens, anti-inflammatoires, et chimio peuvent provoquer des réactions sur les parties exposées au soleil (visage, décolleté, cou, mains, avant bras).

D’autre produits provoquent ces manifestations en cas d’usage sur la peau. C’est le cas par exemple de certaines huiles essentielles, des colorants rouges (comme l’éosine),etc.

Voir également l’article : Pourquoi ne faut-il pas s’exposer au soleil pendant les traitements ?

Sources :

www.santemagazine.fr

www.topsante.com

www.ligue-cancer.net

www.prevention-soleil.fr

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :