Interview n°19 : Carine

Voici le témoignage de Carine, 44 ans qui vit à Saint Cyr sur Mer (83) et qui a deux enfants de 8 et 12 ans.

 

– Qui dans ton entourage est touché par le lymphome ? 

C’est l’homme de ma vie, le père de mes deux enfants. C’est une rechute d’Hodgkin découverte à la dernière visite de contrôle des 5 ans, le 29 juin 2017.

La première fois c’était en juillet 2011.

 

– Quelles répercussions l’annonce du lymphome a-t-il eu sur toi ?

La première fois en 2011, la peur c’était l’inconnue. Je ne savais rien ; je n’en avais même jamais entendu parler ! Et le mot Cancer fait peur.

Et là, c’est plus de la colère mais, il n’y a plus de  peur car on sait où on va et surtout on a déjà toutes les réponses à nos questions.

Mais c’est aussi un mal pour un bien car on sait ce qui nous attend donc ce n’est pas évident à gérer…

 

– Pour toi, qu’est ce qui a été le plus dur à gérer ? 

Plusieurs choses :

– Toujours être forte et courageuse, ne pas montrer sa douleur. Ce n’est pas évident et on ne peut pas trop en parler à son entourage car nous n’avons pas la maladie.

– Voir la peur, la douleur, l’angoisse dans le regard de la personne qu’on aime le plus au monde.

 

– As-tu réussi à avoir les informations nécessaires pour faire face à la situation ? 

Au début non on n’était pas très bien suivie mais, nous avons changé d’établissement et là on a eu toutes les informations nécessaires.

Mon mari est suivi à l’IPC de Marseille un très bon centre hospitalier.
– Comment as-tu aidé ton proche dans la maladie ? 

Je dirais le mieux que je peux j’espère :

Le soutien

L’écoute

L’accompagnement

Le soulager le plus possible

Et aussi le distraire aussi un peu

Car c’est important…

 

– Est-ce que cette épreuve a changé vos relations ? 

Cela a tout changé : Il y a une vie avant le cancer. Il y a une vie pendant le cancer. Et il y a une vie après le cancer.

Notre amour est toujours aussi fort mais différemment.

Et moi je suis devenue plus protectrice et beaucoup plus concentrée sur ma famille. On privilégie plus les moments à 4.

Et on discute plus sur tout et surtout, on se dit tout et de suite. De temps en temps cela fait des étincelles LOL.

C’est peut-être la peur de tout perdre et avoir peur des regrets.

 

– Est-ce que cela a eu des répercussions sur ta vie ? 

Oui, je suis très protectrice mais avec tout le monde.

Mon regard sur les gens aussi ; je ne perds plus mon temps avec certaines personnes négatives.
Aujourd’hui le 18 août à 9h, la pose du PAC de mon homme.

La réalité du retour de cette maladie…

Comme je dis la vie est injuste mais la vie est belle !

Donc, il repart en bataille pour gagner la guerre de ce maudit cancer  !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :