Comment ma soeur est devenue donneur de moelle osseuse 

Suite à l’épreuve et bien que je n’aie pas eu besoin d’une greffe, ma sœur a entreprit les démarches pour être inscrite sur le registre national France Greffe de Moelle pour être donneur de moelle osseuse.

Il faut savoir que si il y a une compatibilité entre les frères et sœurs, les chances sont de 1 sur 4 alors qu’avec un donneur sans aucun lien de parenté, les chances sont de 1 sur 1 million !!!!

Ma sœur a donc rempli un questionnaire sur le site http://www.dondemoelleosseuse.fr et a été recontacté pour un bref questionnaire par téléphone, un rendez-vous a été fixé à l’EFS du Chesnay (le seul dans le 78 qui fasse la greffe de moelle).

Le rendez-vous se déroule en 3 temps :

– Entretien confidentiel avec le médecin

– Petit diaporama pour expliquer la démarche

– Prise de sang

Durant l’entretien, le médecin s’assure que l’on est en bonne santé et qu’on a aucune pathologie qui empêcherait d’être donneur.

Lors du diaporama, le médecin explique en quoi consiste le don. Ce qu’il faut savoir c’est que dans 80% des cas, les receveurs souffrent d’une maladie grave du sang (leucémie, lymphome ou dépanocytose).

Le but de la prise de sang effectuée le jour même est de définir le typage HLA ; c’est la carte d’identité biologique qui permet de vérifier la compatibilité entre le donneur et le receveur.

Une fois qu’on est enregistré dans la base de données (au niveau français mais aussi international), on peut être contacté pour faire le don. Généralement, cela nécessite un délai de 2/3 mois pendant lesquels on vérifie de la bonne compatibilité entre les deux personnes. Ce temps est nécessaire aussi pour que le donneur s’organise (au niveau personnel et professionnel) et pour que les 2 parties soient préparé pour la greffe. A partir de ce stade, le donneur ne peut plus se rétracter (cela parait logique). Le donneur doit préalablement se rendre au TGI afin de déclarer son don (et attester que personne ne l’a forcé, puisque ça doit être une démarche volontaire). Afin de préparer le donneur pour la greffe, il reçoit des injections de facteurs de croissance (pendant plusieurs jours). Cela va permettre de prélever les cellules souches périphériques (par un système de perfusion dans chaque bras). Dans certains cas, cette technique peut ne pas fonctionner. Le prélèvement se fait alors au bloc opératoire sous anesthésie générale. Le donneur rencontrera donc un anesthésiste au préalable pour parer à cette éventualité. La ponction se fait dans le bas du dos au niveau de l’os Iliaque. C’est une intervention rapide, qui ne comporte pas de risque et indolore.

Les différents frais sont intégralement pris en charge pour le donneur : frais médicaux, perte de salaire, etc.

A partir du moment où on est inscrit sur le registre, on doit bien sur rester joignable et disponible. Cela implique qu’il faut penser à prévenir l’EFS en cas de changement d’adresse, de téléphone, de départ à l’étranger, de grossesse, de maladie.

Le don est une démarche gratuite. Dans tous les cas, on ne connait pas l’identité du receveur ni si la greffe a fonctionné ou pas (il a été montré qu’en cas d’échec, cela joue sur le moral du donneur). On ne peut être donneur de moelle osseuse qu’une seule fois.

 

Sources :

http://www.dondusang.net

http://www.dondemoelleosseuse.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :