Interview n°24 : Chaima 

Pour l’interview n°24, c’est Chaïma, 24 ans qui habite Bordeaux qui nous raconte son histoire.

 

– Quel lymphome as-tu?

Un lymphome de Hodgkin.

– Racontes nous quand et comment as-tu découvert la maladie ?

J’ai eu une boule qui s’est manifestée au niveau du cou avec de la fièvre et des sueurs nocturnes fin décembre 2016. Mon médecin m’a fait faire une prise de sang qui n’a rien donné. J’ai donc pris des antibiotiques pendant dix jours ; la boule a diminuée puis, lorsque j’ai arrêté elle a regrossis. Par la suite j’ai eu une échographie, un scanner puis le médecin m’a dirigé vers un spécialiste des maladies infectieuses qui m’a programmé une biopsie avec l’ORL. Le diagnostic a été posé le 24 Février 2017.

– Quel traitement as-tu eu ?

J’ai eu une chimiothérapie (ABVD) suivi d’une radiothérapie.

– Comment ca s’est passé pour toi ?

Ma première chimiothérapie était la pire nuit de ma vie ! J’ai eu 4 chimio sur 8 avec de terribles effets secondaires. D’autres se sont mieux passées durant lesquelles je n’avais que des nausées et de la fatigue.

Je pense avoir eu tous les effets secondaires mais je l’ai plutôt bien « supporté » par rapport à d’autres. L’équipe médicale ne m’a pas spécialement dirigé vers d’autre traitements et soins dont je pouvais bénéficier ; j’ai fais des recherches moi même.

– Comment as-tu vécu cette période ?

J’étais dans une sorte de bulle que je me suis créée peu de temps après l’annonce de la maladie. Pour que je puisse garder mon indépendance et ne pas me laisser aller. Ma famille m’a soutenue ; ma mère s’est occupée de moi pendant et après chaque chimio jusqu’à ce que j’aille mieux. Je n’ai pas voulu rencontrer d’autres malades pour me concentrer sur le monde « normal », pour que mon moral tienne le coup.

– Comment s’est passé « l’après » ?

L’après au début je me sentais libérée mais j’étais très fatiguée par la radiothérapie. J’ai beaucoup réfléchis sur mon avenir et j’ai décidé d’arrêter les etudes que j’entreprenais car ça ne me correspondait pas. Mais du coup, je me sens perdue ; comme une vie à tout refaire donc il y a pas mal de stress. Je n’ai pas encore repris les cours.

– Et maintenant où en es-tu ?

Je suis en rémission partielle je n’ai pas encore eu mon Tep scan « final ».

– Est-ce que le lymphome a changé ta vie ? 

Oui, au début je ne voulais que personne le sache pour que je puisse reprendre ma vie où elle en était mais, c’est quelque chose qui nous bouleverse on ne peut pas nier avoir un cancer. J’ai eu une prise de conscience sur mon mode de vie, j’avais beaucoup de choses à changer: alimentation, études/travail. Je me mettais énormément de pression pour réussir et satisfaire les autres au lieu de ma personne.

Lexique : 

ABVD : Validée en 1982, protocole standard de première ligne pour les formes à masse tumorale faible. Le traitement se fait en ambulatoire et permet de guérir la majorité des patients avec une toxicité limitée.

Le protocole se compose de :

– Adriblastine (Doxorubicine)

– Bléomycine

– Vinblastine

– Déticène (Dacarbazine)

Il y a deux perfusions intraveineuses identiques à J1 et J15. L’administration dure environ 3h et se fait en hôpital de jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :