Qu’est ce que la radiothérapie ?

 

La radiothérapie n’est pas utilisée comme traitement principal dans le cas des lymphomes mais en complément d’une chimiothérapie en général.

Afin de mieux comprendre dans quel cas on l’utilise et comment ça se passe, voici quelques explications.

 

 

 

  1. Dans quels cas a-t-on de la radiothérapie ?

 

 

Dans le traitement des Lymphomes Non Hodgkinien, la radiothérapie est utilisée dans plusieurs cas :

 

  • Traitement principal dans le cas des LNH indolents (évolution lente) et précoce (stade I ou II).
  • Traitement en complément, pendant ou après une chimio pour traiter un LNH agressif (évolution rapide) ou, les grosses tumeurs et réduire les risques de récidives.
  • En préparation à une greffe de cellules souches, on pratique une radiothérapie du corps entier (irradiation corporelle totale ou irradiation médullaire totale).
  • Pour empêcher le LNH de se propager à l’encéphale ou, en traitement si l’encéphale est déjà atteint comme dans le cas du lymphome primitif du SNC.

 

Elle est aussi utilisée dans le traitement des Lymphomes de Hodgkin localisés (Stade I et II).

 

 

 

  1. Quelles sont les zones à traiter ?

 

 

La radiothérapie externe est un appareil qui consiste à émettre des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure.

 

La partie du corps qui reçoit les radiations est appelée « Champ de rayonnement ».

 

Selon la localisation du lymphome, le champ de rayonnement peut comprendre :

 

  • Uniquement les ganglions lymphatiques qui contiennent les cellules du lymphome.
  • Les ganglions lymphatiques du cou, thorax et aisselles
  • Les ganglions lymphatiques entourant le cœur et l’aorte.
  • Les ganglions lymphatiques du bassin et de l’aine
  • Les ganglions lymphatiques de la partie supérieure de l’abdomen et du bassin.
  • La rate.

 

 

  1. Comment se déroule la radiothérapie ?

 

 

Afin de préparer la radiothérapie, on effectue un scanner simulateur centré sur la zone à traiter pour obtenir une image en 3 Dimensions. Ce repérage dure entre 40 et 60 minutes.

 

On définie la position qui doit être identique à chaque fois. Pour cela on fait un marquage sur la peau et on utilise des contentions sur-mesure et adaptées à la morphologie (cale, coque, etc.). Le marquage est fait sur la peau au feutre (à ne surtout pas effacer) ou par un petit point de tatouage, de la taille d’une pointe fine de stylo (il est permanent).

 

La dosimétrie détermine la dose de rayons à appliquer à la zone à traiter. Ce calcul est effectué par les médecin à l’aide des images du TEP Scan.

 

La dose de rayons est exprimée en Gray (Gy) ; cela correspond à une quantité d’énergie de 1 Joule absorbée dans une masse de 1Kg. En moyenne pour un lymphome, on est à 3 Gy.

 

Une consultation hebdomadaire est effectuée avec l’oncologue radiothérapeute pour vérifier l’efficacité du traitement et les possibles effets secondaires.

 

Lors de la radiothérapie, on est allongé sur la table de traitement. L’appareil tourne autour de vous en fonction de l’orientation des faisceaux déterminée au moment de la dosimétrie. C’est invisible et indolore.

 

Généralement le temps dans la salle est de 15 min mais il y a seulement quelques minutes de radiation.

 

Le traitement se fait du lundi au vendredi, quotidiennement et pour une durée de 3 à 4 semaines.

 

Une dosimétrie in vivo est effectuée lors de la 1ere ou 2ème séance (obligatoire). Cela permet de vérifier que la dose délivrée ne diffère pas de la dose prescrite. Cela se fait avec des appareils de mesures placés sur la peau.

 

 

  1. Quels sont les effets secondaires et comment les limiter ?

 

 

Durant la radiation, les cellules saines sont protégées. Parfois, elles peuvent être touchées ; dans ce cas des effets secondaires peuvent apparaître (immédiatement ou quelques jours plus tard).

 

Parfois, ils peuvent apparaître des mois, voire des années après ; on parle alors d’effets tardifs.

 

Tout dépend de la taille de la région traitée, de la localisation de la région, des organes traités, de la dose totale, du type de radiothérapie et du mode d’administration.

 

Les principaux effets secondaires (qui apparaissent généralement lors de la 2ème moitié du traitement) sont :

 

  • La Fatigue (déjà présente comme symptôme du lymphome).
  • Les problèmes de peau : Rougeurs et prurit (démangeaisons) ; surtout dans le cas des lymphomes T cutané.
  • Les maux de gorge : Toux, troubles de la déglutition (surtout si la radiothérapie à lieu dans cette zone). Privilégier les aliments faciles à manger, à texture molle, éviter les agrumes (et les jus de fruits) et fractionner les repas en petite quantité au cours de la journée.
  • Les changements de goût (Agueusie) et sécheresse de la bouche (Xérostomie). Il est conseillé de consulter un dentiste avant  pour qu’il prescrive un traitement à base de fluor afin d’éviter les caries.
  • Les nausées et vomissements : principalement pour les lymphomes au niveau de l’abdomen.
  • Diarrhées.
  • Nombre peu élevé de cellules sanguines.
  • Troubles de la fertilité (pour les rayons dans la zone du bassin).
  • Chutes de cheveux ou poils (dans les zones exposées aux rayons).

 

 

Après quelques semaines de rayons, une réaction de type « coup de soleil » peut apparaître. La peau devient plus sèche et plus sensible.

 

Dans les mois qui suivent l’arrêt du traitement, il peut persister une petite pigmentation cutanée, sorte de « bronzage ».

 

 

Afin de limiter les effets secondaires sur la peau il est conseillé :

 

  • Eviter les douches et les bains trop chaud.
  • Laisser le plus possible les zones irradiées à l’air libre.
  • Ne pas savonner directement la zone irradiée mais laisser couler l’eau savonneuse.
  • Utiliser un savon de Marseille (ou le produit prescrit par le médecin)
  • Eviter les produits contenant de l’alcool, les déodorants, l’eau de toilette, le talc ou la crème sur les zones irradiées.
  • Sécher sans frotter.
  • Porter des vêtements en coton pour éviter les frottements.
  • Ne pas s’exposer au soleil.

 

 

 

 

Sources :

 

 

www.lysa-lymphome.org

 

www.e-cancer.fr

 

www.lymphome.ooreka.fr

 

www.cancer.ca

 

www.francelymphomeespoir.fr

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :