Comment le lymphome s’est révélé être une expérience positive

Alors que j’ai fêté mes 3 ans de rémission il y a quelques jours, je peux dire, avec du recul, que l’expérience du cancer m’a apporté du positif. Lorsqu’en mars 2016 on m’a annoncé le diagnostic du lymphome, tout s’est écroulé autour de moi. En plus des traitements, des effets indésirables et des problèmes de fertilité, la perte d’amis proches et de mon travail se sont ajoutés. Comme pour beaucoup de patients il y a eu un passage à vide, beaucoup de colère et un sentiment d’injustice. Mais, mon caractère (de merde diront certains) m’a permis de remonter la pente très vite et surtout d’utiliser cela pour en faire un projet positif.

Ce projet, ce fut le blog, créé avec ma sœur, pour que tout ceux touchés par cette maladie se sentent moins seuls, puissent trouver des infos et du soutien. A notre grande surprise, le blog a fonctionné dès le départ et m’a permis de rencontrer pleins de personnes extraordinaires. J’ai pu participer à des évènements et des rencontres avec d’autres influenceuses dans le domaine du cancer et cela fut très enrichissants à tous les niveaux.

Alors que le blog n’avait que 6 mois et que nous préparions le lancement du groupe de discussion « Lymphome & Cie : les rencontres », l’association France Lymphome Espoir m’a contactée pour qu’on se rencontre. J’ai fait la connaissance de Christophe et Guy et j’ai immédiatement signée pour être bénévole dans l’association car leurs valeurs et leurs objectifs étaient identiques aux miens et que j’avais vraiment envie de m’investir pour faire des choses concrètes avec eux.

Entre temps, les choses se sont gâtées pour moi lorsque j’ai repris mon travail. Mon employeur m’a mise au placard, humiliée et licenciée. Cette nouvelle épreuve a été un choc et je l’ai vécu comme une injustice. Malgré tout, j’ai décidé de me battre pour obtenir justice et surtout parce que je voulais que les employeurs arrêtent de nous jeter comme de vulgaires kleenex à cause de la maladie. J’ai donc attaqué mon employeur aux Prud’hommes. Mais, comme la justice est longue, l’affaire est toujours en cours depuis presque 3 ans… A cette période, France Lymphome Espoir a été là pour moi et m’a proposé un poste qui se libérait au sein de l’association. Pour moi c’était la continuité logique de ce que je voulais faire par rapport à la maladie. Ce travail tombait au bon moment ! J’avais déjà mis de la distance par rapport à ma maladie et bien que je n’étais qu’en rémission, j’envisageais l’avenir de façon plutôt sereine. Mais, au niveau professionnel j’avais envie de changement sans trop savoir vers quoi me tourner car je n’avais pas envie de reprendre mes études. Mon poste chez France Lymphome Espoir restait dans ce que je savais faire et aimais mais était un changement radical puisqu’auparavant je travaillais dans le BTP. C’est parfois étrange de se dire que j’ai acquis les connaissances sur le lymphome en l’ayant moi-même. Mais, j’apprends chaque jour sur cette maladie grâce à des formations, des congrès, ou en lisant des publications scientifiques. Et c’est encore plus étrange pour moi d’aller à l’hôpital pour travailler et non plus comme patiente. Mais, est ce qu’il n’y a pas meilleur métier quand on n’a jamais l’impression de travailler tellement on aime ce qu’on fait ? J’aime pouvoir aider les gens en comprenant ce qu’ils ressentent pour avoir traversé des épreuves similaires. J’aime participer à différents projets en tant que personne concernée par la maladie. De plus, cette association est pour moi une deuxième famille et grâce à elle, on peut faire bouger les choses.

Aujourd’hui, que ce soit professionnellement ou sur le blog, ce qui me tient à cœur c’est que les patients et leurs proches soient mieux informés, qu’ils comprennent leurs traitements, qu’on évoque les effets indésirables et surtout qu’on les limite, mais surtout qu’ils se sentent moins seuls.

Je pense que dans la vie, rien n’arrive par hasard. Le lymphome m’a apporté beaucoup de choses positives dans ma vie. Je sais que cela peut sembler étrange pour certains d’entre vous mais ce phénomène porte un nom. La résilience est un phénomène psychologique qui permet à une personne affectée par un traumatisme de se reconstruire.

Ma vie actuelle, même si elle n’est pas toujours rose est bien mieux que celle d’avant la maladie car, comme beaucoup d’entre vous, j’ai réalisé que la vie m’offrait une seconde chance et je compte bien la vivre pleinement…..

Un commentaire sur “Comment le lymphome s’est révélé être une expérience positive

Ajouter un commentaire

  1. bravo a vous de vous etes battue comme ca moi lymphom de hogking annonce en juillet 2019 jen suis a 9 chimio moral en berne je me sens seule je ne vois plus personne ca fait peur aux gens ou ils disent on ne vient pas te voir on te lisse te reposer moi jai besoin den parler de voir du monde mais jai l impression detre abandonnee non pas par mon mari et mes 3 fils mais par mon entourage
    etant interimaire avant l maladie je minquiete de mon avenir et apres que ferais je? je suis perdue jai besoin daide

    J’aime

Répondre à laurence marchand Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :